75'000 élèves reprennent le chemin de l'école à Genève

Près de 75'000 élèves et plus de 6900 enseignants reprennent le chemin de l'école. Emblématique de la politique du département en matière de formation professionnelle et d'école inclusive, la nouvelle école de commerce Raymond-Uldry ouvre ses portes, offrant des cursus de commerce classiques, mais aussi de nombreuses places d'apprentissage, ainsi que des stages pour des élèves à besoins éducatifs particuliers. Encadrés par leurs formateurs, ces jeunes effectueront une partie des tâches nécessaires au fonctionnement d'une école.

Le renforcement de l'école primaire se poursuit avec le déploiement de six nouvelles équipes pluridisciplinaires. Ces pools d'experts réunissant enseignants spécialisés, éducateurs, psychologues, logopédistes, psychomotriciens et infirmiers interviennent sur le terrain afin d'aider enseignants et directions à faire face à la complexité toujours croissante des situations individuelles.

Enfin, le nombre d'élèves à besoins particuliers bénéficiant d'un dispositif inclusif en classe régulière passe à 246, contre 111 en 2016, notamment grâce à de nouveaux dispositifs d'accompagnement.

La rentrée scolaire 2017 est marquée par l'ouverture d'un nouvel établissement : l'école de commerce Raymond-Uldry. Elle accueille également dans ses murs le Centre d'enseignement spécialisé et de formation pratique (CESFP), destiné à des élèves de 15 à 18 ans ayant des besoins éducatifs particuliers.

L'EC Raymond-Uldry concrétise la politique du département en matière de formation professionnelle et d'école inclusive. En effet, en sus des filières habituelles proposées dans les écoles de commerce, la nouvelle école offre une quarantaine de places d'apprentissage et de stage. Ainsi, encadrés par leurs formateurs, ces jeunes effectueront sur place des tâches nécessaires au fonctionnement de l'école – cafétéria, secrétariat, entretien et environnement, travail social et documentation. L'EC Raymond-Uldry est donc un nouveau modèle où convergent et collaborent des projets importants du département.

Le renforcement de l'école primaire – une des priorités du département – poursuit son cours. En effet, Genève est en-deçà de la moyenne suisse pour ce qui touche aux moyens octroyés à ce degré d'enseignement. Un effort important doit donc être accompli en faveur de l'école primaire. C'est pourquoi les postes de soutien sont passés, depuis 2013, de 101 à 146, dont près d'une quarantaine pour l'apprentissage de la lecture au cycle élémentaire. De plus, cette année, de nouvelles équipes pluridisciplinaires seront déployées. Ces groupes – réunissant enseignants spécialisés, éducateurs, psychologues, logopédistes, psychomotriciens et infirmiers – interviennent de concert dans les écoles, en étroite collaboration avec les enseignants et la direction, afin de faire face à la complexité toujours croissante des situations individuelles. Trois équipes avaient été lancées en 2015 dans le cadre d'un projet-pilote. Cette année, six nouveaux établissements primaires, regroupant vingt écoles, profiteront de cette ressource.

Ces nouveautés de la rentrée 2017 participent de la volonté du département de développer une école plus inclusive afin de mieux répondre aux besoins de chaque élève. Concernant plus précisément les élèves à besoins éducatifs particuliers ou handicapés, le nombre de ceux au bénéfice d'un dispositif de soutien totalement inclusif a plus que doublé en une année : ils seront 246 en 2017, contre 111 en 2016, soit une augmentation de 121,6%. Cette progression est rendue possible par l'extension de mesures mises en oeuvre ces dernières années et par l'introduction de nouveaux dispositifs. Le dispositif inclusif d'enseignement spécialisé (DIES), par exemple, permet de scolariser en classe régulière douze élèves de 4 à 5 ans ayant des déficiences intellectuelles, de surcroît dans l'école de leur commune ou de leur quartier. Cette offre inédite sera proposée cette année dans trois établissements primaires (Châtelaine, Cropettes et Lignon).

source: communiqué de presse