La lutte de la fonction publique genevoise

Sept jours de grève totale ou partielle pour la Fonction publique genevoise depuis novembre pour tenter d'obtenir un accord avec le Conseil d'Etat.

Le CARTEL intersyndical du personnel de l'Etat reproche au Conseil d'Etat de "ne pas s'engager pas à maintenir les prestations à la population et les conditions de travail" et de vouloir "faire "au mieux" en admettant au passage que les prestations pourraient baisser". .

Le CARTEL a proposé de renoncer aux annuités (progression salariale) si un certain nombre de projets de lois étaient retirés. Il estime que "cette démarche vise à préserver les postes plutôt que nos salaires".

Pour l'heure, une majorité de l'assemblée des fonctionnaires a renoncé à poursuivre la grève. Un protocole d'accord est à l'étude.