un nombre record de contrats d'apprentissage à Neuchâtel

Lors de la rentrée scolaire 2019 du secondaire 2 dans le Canton de Neuchâtel, un nombre record de contrats d'apprentissage ont été signés : 1'677 nouveaux contrats ont été conclus entre apprenti-e-s et entreprises formatrices. C'est 35% de plus qu'il y a dix ans. Les mesures prises par le Conseil d'État pour dualiser la formation professionnelle portent leurs fruits.

Le nombre de nouveaux contrats d'apprentissage lors de la rentrée scolaire 2019-2020 atteint un chiffre record : 1'677 contrats ont été signés entre apprenti-e-s et entreprises neuchâteloises (+1% par rapport à 2018). Depuis 2009 – année d'entrée en vigueur du Plan d'actions du Conseil d'État en faveur de la formation professionnelle –, l'apprentissage en mode dual remporte un succès croissant avec 435 contrats supplémentaires signés, soit une augmentation de 35%.

Au niveau des effectifs dans les centres de formation professionnelle, la rentrée scolaire 2019 est marquée par une stabilité du nombre d'apprenti-e-s de première année (2'214, comme en 2018). Au total, 5'886 jeunes suivent les filières professionnelles dans le Canton de Neuchâtel cette année contre 5992 l'année dernière. Cette diminution correspond à la baisse démographique de la population des 15 - 20 ans en formation au secondaire 2. De plus, 74% des contrats formation initiale se font en mode dual (en entreprise et en école), alors que ce taux s'élevait à 68% en 2014.

Du côté des lycées neuchâtelois, une légère hausse du nombre d'étudiant-e-s est constatée en première année: 888 jeunes ont entrepris une formation générale (maturité gymnasiale, maturité spécialisée et culture générale) contre 850 lors de la rentrée scolaire précédente. Les effectifs globaux sont stables avec 2348 étudiant-e-s contre 2337 en 2018 à la même période.

En formation générale toujours, on constate que la première volée d'élèves issu-e-s du cycle 3 rénové obtient des résultats semblables à ceux des élèves provenant de la filière à sections : 79% d'entre eux-elles sont promu-e-s en fin de 1ère année du cursus gymnasial, soit un taux assez similaire à celui connu en moyenne sur les trois années scolaires précédentes.

Le Conseil d'État se réjouit vivement des résultats observés en matière de nouveaux contrats d'apprentissage signés en mode dual. Ils démontrent que les différentes mesures, réalisées en collaboration avec tous les partenaires de la formation professionnelle, portent leurs fruits. L'exécutif neuchâtelois est toutefois convaincu que ces efforts doivent perdurer pour continuer à développer la dualisation de la formation professionnelle. La mise en œuvre du « contrat-formation » dès le 1er janvier prochain est précisément l'une des nouvelles mesures qui doit permettre d'atteindre l'objectif de 85% de formation en mode dual à terme.

Source: communiqué