Vaud: mobilisation syndicale le 25 janvier.

Caisse de pension: les faîtières syndicales vaudoises se mobilisent.

En effet, fin octobre, le conseil d’administration (CA) de la Caisse de pensions de l’Etat de Vaud (CPEV) a donc un plande mesures pour garantir le chemin de recapitalisation auprès de l’Autorité de surveillance de Suisse occidentale (AS-SO). Un plan qui exige que les salarié-e-s de l’Etat de Vaud travaillent deux ans de plus avant la retraite! Cette mesure doit entrer en vigueur en janvier 2019, si aucune alternative n’est trouvée d’ici là entre l’employeur et les organisations du personnel.

Deux séances de négociations ont déjà eu leiu. Le lundi 8 janvier, la 2e séance de négociation s'est tenue entre le Conseil d’Etat, le Conseil d’administration de la CPEV et son expert, d’une part, les trois faîtières syndicales, de l’autre. Ces dernières revendiquent que le dispositif prévu en 2013 soit maintenu (conditons en vigueur dès 2014).

Lors de cette réunion, le Conseil d'Etat a proposé a proposé un dispositif en trois points:

  • 1,2 % de cotisation supplémentaire (à charge des assuré-e-s uniquement);
  • 6 mois de durée d'assurance supplémentaire pour atteindre les pleins droits (38,5 au lieu de 38 années de cotisation);
  • introduction d'un mécanisme pour compenser un rendement éventuellement insuffisant de la CPEV. Ce mécanisme devrait être actionné si l’écart de rendement est de 0,2% inférieur à ce qui est prévu (3% de rendement au lieu de 3,2%, ce qui représente un écart de 22 millions de francs par an environ).

Et pourtant, la CPEV a l'air de bien se porter:  en séance de négociations, administrateurs et expert de la CPEV ont annoncé (sous réserve) un rendement de 7,9% pour l’année 2017, soit plus de 550 millions de francs de bénéfice pour la caisse !

Les faîtières syndicales vaudoises ont décidé de maintenir la pression et d'appeler à une journée de mobilisation le 25 janvier prochain.

Plus d'informations sur les sites des trois faîtières.