14 juin: grève licite!

Le Conseil d’État a pris connaissance des revendications exprimées par le mouvement de la «Grève des femmes» du 14 juin. Dans un communiqué en date du 15 mars, il signale qu’il a déjà adopté de nombreuses mesures pour favoriser l’égalité dans toutes ses dimensions à l’administration cantonale vaudoise. De plus, il indique que dans l’hypothèse où les syndicats souhaiteraient recourir à une grève le 14 juin au sens juridique du terme et décideraient de saisir l’Organe de conciliation et d’arbitrage, passage obligatoire pour qu’une grève soit déclarée licite, le Conseil d’État ne s’opposerait pas à un acte de non-conciliation; dès lors la grève pourra être licite et il n’y aurait pas de sanctions administratives. L’Organe de conciliation et d’arbitrage cantonal a été saisi par différents syndicats. L’objectif de cette saisine était de déterminer la licéité d’une éventuelle participation pour les employé·e·s de l’État de Vaud à cette grève. Le 25 mars, la légalité de la participation à ce mouvement a été confirmée lors d’une séance d’arbitrage devant le Tribunal cantonal. (com./réd.)

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.