Budget cantonal 2019, appel au Grand Conseil

Alors que le budget cantonal 2019 prévoit un résultat excédentaire de 88 millions de francs, le Conseil-exécutif a décidé de ne pas accorder la correction salariale de 0,3% destinée à combler le retard de la «génération sacrifiée». Le SEFB s’insurge contre cette péjoration des conditions salariales, alors que le canton a constamment réalisé des bénéfices ces vingt dernières années – à une exception près. Dans les faits, le gouvernement a rempli l’exigence minimale de la législation, soit une augmentation de la masse salariale totale de 1,5%. Or, dans ce montant sont compris les 0,8% des gains de rotation (différence entre le salaire d’un employé au bénéfice de nombreuses années de pratique et celui moins élevé d’une personne nouvellement engagée), c’est donc un ridicule 0,7% d’augmentation que le canton accordera «de sa poche». Renoncer aux 0,3% signifie en clair que tous ceux qui ne sont pas correctement traités depuis des années au niveau de leur salaire ou de leur future retraite seront une fois de plus les perdants. Cette attitude est d’autant plus incompréhensible que les prochaines années seront certainement plus difficiles pour le ménage cantonal, puisque les velléités fédérales et cantonales d’abaisser les impôts des entreprises priveront le canton d’une importante manne financière. Le SEFB fera le nécessaire pour inviter les députés à corriger le tir lors de la prochaine session.

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.