Fortnite met tout le monde d’accord

«Merci beaucoup pour cette semaine fantastique! Merci pour votre travail, c’était une semaine inoubliable, les élèves étaient très heureux… et fatigués» écrit, en français, une enseignante de Grafenried à sa collègue de Saint-Imier. Les échanges sont allés bon train lors de cette semaine de sensibilisation, pour les uns au français et pour les autres au suisse-allemand et à l’allemand, raconte Elisabeth Beck. Une classe de 7-8H de la région du Mittelland Nord a rejoint, à Saint-Imier, sa classe de 6H. Cela s’est passé durant le mois de septembre. Une fois les premiers contacts établis, la gêne a disparu et certains élèves se sont même spontanément exprimés en allemand devant tout le monde dès le deuxième jour: «Ich heisse… Ich bin 9 Jahre alt.» Ou encore, avec l’aide de la maîtresse: «Ich freue mich darauf, dich wiederzusehen.» Et enfin, inévitablement: «Hast du das Spiel Fortnite?». Deux enfants ont aussi communiqué en serbo-croate. Diverses activités ont rassemblé les élèves, comme la découverte de l’école et de ses environs, en tandem pour commencer, puis par des présentations personnelles et des petites saynètes jouées à trois. La lecture a aussi trouvé sa place dans ces journées d’échanges, ainsi qu’une course d’automne et un tournoi d’uni-hockey avec repas partagé le dernier jour au centre d’accueil situé dans le complexe des halles de gymnastique. La suite de l’aventure s’annonce riche en communication. Les élèves sont impatients de traverser le Röstigraben pour retrouver leurs nouveaux amis au printemps prochain. Rien de tel que ces échanges pour découvrir deux cultures au sein d’un même canton et mieux se comprendre, souligne Elisabeth Beck. (cf) 

 

Construire des ponts – Brücken bauen 

Elisabeth Beck, de Saint-Imier, et Romy Salzmann, de Grafenried, se sont rencontrées il y a quelques années dans un cours de formation Construire des ponts, à la HEP à Bienne. Cette formation est une offre conjointe de la PHBern et de la HEP-BEJUNE créditée de trois ECTS dans le CAS en Éducation et Plurilinguisme. Elle s’adresse aux enseignant- e-s des deux régions linguistiques qui souhaitent développer leur enseignement des langues étrangères par un projet bilingue et comprend trois jours de cours avancés et des réunions individuelles en tandem. Le canton de Berne soutient financièrement les projets bilingues. Pour le Jura bernois, le contact est la section francophone de l’Office de l’enseignement préscolaire et obligatoire, du conseil et de l’orientation à Tramelan. (cf) 

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.