L'écrit c'est fini? Le dossier de la Semaine romande de la lecture

La Semaine romande de la lecture et la Semaine des médias à l'école relèvent un défi commun, celui de travailler sur une affirmation provocatrice qui a son indéniable part de vérité: «L’écrit c’est fini.» De quoi pousser tout collègue normalement constitué à garder le nez dans son programme et à éviter de se poser des questions. Pourtant, face au déferlement des MITIC, à leur impact sur nos élèves, face à la nécessité tripale de leur donner les meilleures compétences lectrices, notre coeur balance. Faut-il investir dans la Semaine des médias, dans celle de la lecture? Pourquoi pas les deux? Et surtout, pourquoi limiter cet effort à une seule semaine? (Georges Pasquier)

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.