Quatre ans d’accalmie pour la CPEV

Cela était attendu, c’est confirmé! L’autorité de surveillance LPP et des fondations de Suisse occidentale (As-So) a autorisé la Caisse de pension de l'État de Vaud à poursuivre sa gestion selon le plan actuel en capitalisation partielle. Toutefois, en 2022, cette dernière devra soumettre un nouveau plan qui garantisse l’atteinte du taux de couverture de 80% en 2052, avec un seuil de 75% à dépasser d’ici 2031. Pour rappel, à fin décembre 2017, la CPEV avait un taux de couverture de 72,5%. Les associations professionnelles et les syndicats, l’État de Vaud ainsi que la CPEV avaient annoncé que ce futur plan serait discuté avant d’être soumis à l’As-So. La CPEV appelant à ce que des négociations débutent en 2021. Si au cours de ces trois prochaines années, les rendements des placements financiers sont à des niveaux similaires ou supérieurs à ceux qui ont permis à la CPEV d’engranger un bon exercice 2017, alors les discussions entre les partenaires sociaux permettraient d’envisager le maintien de la majeure partie du plan actuel de la Caisse. Dans le cas contraire, il faut s’attendre à devoir lutter contre une volonté de dégrader des conditions de retraite pour les employés de l’État de Vaud. (réd.)

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.