Zahra Banisadr s’exprimera le 24 avril à Tramelan

À l’heure de livrer ces pages syndicales, le Comité central mettait la dernière touche au programme de la Journée des enseignants. Le thème connu, le titre annoncé officiellement voici un mois (Tous citoyens, tous acteurs?), les principaux orateurs pressentis ont confirmé leur participation. À commencer par Florian Lascroux, le Français engagé au siège de l’Internationale de l’Éducation (IE) après avoir notamment présidé le CSFEF*, qui s’exprimera en matinée.

Une voix d’Iran

Durant l’après-midi, on pourra écouter notamment une presque voisine, Zahra Banisadr, la fille du premier président de la République d’Iran élu en 1980, établie à Neuchâtel. Très présente ces derniers temps dans les médias, Zahra Banisadr est passionnément engagée dans l’éducation à la citoyenneté, à travers notamment des ateliers et des conférences qu’elle anime à l’attention des jeunes. Dialogue, débat, circulation des savoirs et des idées: en prônant l’ouverture, elle conduit la mission qu’elle s’est choisie, à savoir transmettre le goût de la chose publique et de la démocratie. Ses exemples d’action, auprès des jeunes, fourniront sans doute de la matière à dupliquer en classe.

Pour modérateur, le SEFB a choisi une fois de plus l’excellent Laurent Bonnard, qui a fort heureusement accepté la mission.

S’ajouteront à ces interventions, on l’a déjà dit, celles de Bernhard Pulver, d’une représentante de Promotion Santé et Mme Lucie Schaeren, enseignante et responsable du projet La jeunesse débat et du Carnet citoyen. Nous y reviendrons, avec les détails pratiques et horaires de cette journée.  

L’avenir en assemblée

Comme de coutume, la Journée des enseignants se terminera par l’Assemblée générale du syndicat, qui approuvera notamment les rapports annuels et autres comptes et procédera aux élections, notamment à celle d’un nouveau membre au moins du Comité Central.

Le point crucial: l’état de la situation et l’évolution du projet de rapprochement avec Formation Berne. L’assemblée se penchera effectivement sur le contrat de prestations entre les deux organismes (dont Formation Berne peaufine actuellement une nouvelle mouture); elle en discutera et prendra une décision de principe à ce sujet.

Le Comité central compte d’ores et déjà sur une nombreuse participation des membres à cette assemblée 2018. Plus que jamais, il se dessinera là les grandes lignes de l’avenir du syndicat. Et dans ces heures d’incertitude, il importe que les décisions prises s’appuient sur une forte représentation de la base. Merci par avance de ne pas quitter la Marelle avant cette réunion importante. •

 

* Comité syndical francophone de l'éducation et de la formation

 

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.