Conférence de presse de rentrée Vaud

En cette rentrée scolaire, les syndicats vaudois, en particulier la SPV, ne partagent pas entièrement la satisfaction de la cheffe du DFJC. Ils réclament des ajustements de la mise en oeuvre de la LEO, en particulier pour la voie générale et ses niveau différenciées dans les branches principales. Ils demandent aussi un renforcement significatif de la dotation pour les maîtres de classe. "Certains n'ont qu'une ou deux périodes avec leur élèves", note Grégory Durand, président de la SPV, préoccupé par la situation des enfants qui sont en niveau 1 (le plus faible) dans les branches principales. "En changeant tout le temps d'enseignant, ils ont un moins bon suivi", estime-t-il. (source Le Courrier, 17 août 2016)